Réseau de Régis DÉROUSSIN

Historique de la ligne desservant Saint-Désert

Les liens soulignées dans le texte renvoient aux photos correspondantes.


Ligne 772 : Chalon <> Cluny :50 km, ouverte en 1888.

Ligne 771: Saint-Gengoux-le-National <> Montchanin : 24 km, ouverte en 1889 (avec 3 viaducs et 2 tunnels).


Jusqu'en 1942 les 2 lignes se côtoyaient depuis Saint-Gengoux-le-National jusqu'à Etiveau où elles se séparaient. Ensuite la "fausse double voie" a été supprimée et une aiguille fut posée à la halte d'Etiveau.

La ligne 771 non rentable a été fermée au trafic voyageurs en 1938 et la voie fut déposée jusqu'à Genouilly. Le trafic marchandises entre Genouilly et Etiveau a duré jusqu'en 1969.

Pour la ligne 772 plus rentable, la double voie des gares a été supprimée en 1952.

Ces gares sont devenues des PAG (points d'arrêt gérés). Le trafic voyageurs a été arrêté en 1968 et le trafic marchandises en 1989.


Ces 2 lignes étaient des VUSS (voies uniques à signalisation simplifiée) et les gares étaient de voie de gauche avec arrêt obligatoire des trains. Elles étaient protégées par 2 disques à chaque extrémité (Photos disque1 et disque2).

La bifurcation était protégée par un disque fixe servant d'avertissement à l'entrée du viaduc et par un carré situé juste avant l'aiguille.

Ces signaux étaient commandés depuis la gare par des leviers lenticulaires.

Les transmissions funiculaires aériennes étaient réalisées avec des poulies type PLM à rayons courbes.

Il y avait des compensateurs de dilatation de type aérien à balancier et de type Dujour.

Les annonces en gare étaient faites par des cloches Léopolder visibles en façade ou des cloches sur pied Siemens pour la halte d'Etiveau.


La gare de Saint-Désert était équipée d'une plaque tournante à main, d'un gabarit pour wagons et d'une bascule de pesage.


Sur mon réseau la traction vapeur est assurée par une 040 B Piko et une 140 C Lililput (locos non conformes à la ligne mais sonorisées).

Mais aussi une 030 Bourbonnais et une 230 A Loco diff.

Ces locos ont été épaulées dès 1939 par des autorails ADN eux-mêmes aidés par des autorails Billard.


La traction diesel est réalisée avec des 030DA futures C61000 et des 040DE futures BB 63000.

Enfin les autorails Picasso sont venus terminer le service voyageurs de 1964 à 1968.


__________________________________

<<<   Retour Photos  >>>